Marjolaine Paulin présente C’est ma nature à la Galerie Assomption

2017-11-03 00:00:00


La Galerie Assomption accueille, en novembre et décembre, l’exposition de Marjolaine Paulin, C’est ma nature. La peintre abstraite néo-brunswickoise y expose 16 tableaux à l’acrylique sur le thème de la nature et des saisons. Il s’agit de sa première présence à la Galerie Assomption.
 
« L’idée de cette exposition m’est venue en écoutant la chanson “Turn, turn, turn” de Pete Seeger, interprétée par le groupe The Byrds : “Pour chaque chose, il y a une saison. Un temps pour naître, un temps pour mourir. Un temps pour semer, un temps pour récolter…”, d’après les paroles de cette chanson. Il s’agit d’un plaidoyer pour la tolérance et la paix dans le monde, affirme madame Paulin. Le changement des saisons m’a incitée à réfléchir au cycle de la vie, au temps qui passe ».
 
Elle crée ainsi sur ses toiles des reliefs à l’aide de pâte à modeler et de pochoirs, compose des reflets lumineux en utilisant des feuilles métalliques et des peintures iridescentes et produit des effets d’aquarelles en laissant couler des pigments acryliques liquides sur la toile. « Tout commence par l’observation d’une forme intéressante dans la nature, d’une sculpture ou d’un immeuble ultra moderne », précise madame Paulin.
 
L’artiste peint selon ses perceptions et ses émotions, et la couleur correspond à son humeur du moment. Elle s’inspire de ce qu’elle voit, mais ne le reproduit pas. Dans ses tableaux, les couleurs, porteuses d’émotions, les diagonales, les courbes et les textures évoquent la beauté de la nature.
 
Elle décrit son style comme étant à la fois fluide et contrôlé, vivant et intuitif. Madame Paulin a été influencée en cela par les peintres Kazimir Malevich, Robert et Sonia Delaunay, Marcelle Ferron et Paul Jenkins. Pour elle, peindre, c’est créer sa vie.
 
« Je suis une autodidacte “nouvelle”, une personne libre. L’art abstrait m’a choisi. Il ne connaît aucune règle. J’y retrouve toute ma liberté d’exprimer, sans compromis, ma vision personnelle du monde qui m’entoure. Mes tableaux témoignent de mon sentiment d’urgence, de fluidité et de vitalité. Je peins parce que je ne peux pas faire autrement. J’y pense tout le temps », de conclure Marjolaine Paulin.
 
Elle est originaire de Caraquet et habite Moncton. Elle a fait ses études en art avec Raymonde Fortin et peint professionnellement depuis une dizaine d’années.
 
La Galerie Assomption expose des tableaux d'art contemporain, moderne ou populaire, à caractère historique ou folklorique, ainsi que des sculptures et des photographies d’artistes professionnels canadiens. Six expositions, de deux mois chacune, y sont présentées chaque année. Elle est située au 770, rue Main, à Moncton, Place de l’Assomption.